press

11 septembre: Les hauts leaders évangéliques nationaux et mondiaux exhortent à l'unité et non à la division

September 13, 2011

9 septembre 2011

New York City - Dans une conférence de presse aujourd'hui, hauts leaders évangéliques nationaux et mondiaux ont exhorté que la religion doit être utilisée pour guérir et unir, pas pour diviser. L'an dernier, des protestations menées par des extrêmistes ont gâté la commémoration des attaques terroristes du 11 septembre et déclenché une violence internationale. Cette année, la controverse entoure l'inclusion des leaders religieux nationaux dans les cérémonies du 10e anniversaire des attaques. En réponse, les leaders évangéliques mondiaux, les théologiens respectés et les pasteurs communautaires appellent à la paix et à l'unité pour les commémorations de cette année. Ces leaders croient que bien que la religion ait été une cause de conflit dans l'histoire, elle peut aussi servir comme solution.

"Les attaques terroristes du 11 septembre ont frappé les Etats-Unis, mais elles ont secoué le monde entier", a dit le pasteur Geoff Tunnicliffe, directeur et secrétaire général de l'Alliance Evangélique Mondiale. "Que pouvons-nous faire pour créer un monde meilleur avec plus d'espoir et qui cherche à mettre fin à ces cycles de violence? Il y a une reconnaissance grandissante au sein de notre communauté évangélique mondiale que nous devons construire des ponts d'amitié et faire confiance au-delà des divisions ethniques, culturelles et religieuses. Ce n'est pas une idée basée sur des raisons sociologiques ou politiques mais plutôt sur l'exemple de Christ qui a brisé les barrières et nous a commandés d'aimer notre prochain comme nous-mêmes."

Des déclarations vidéo et écrites ont été soumises de la part des chrétiens, à une échelle internationale, avec des messages d'espoir, d'unité et de réconciliation. "En tant que chrétiens arabes, nous avons observé cette situation avec attention (9/11)", a dit le pasteur Andrea Zaki Stephanous du Caire, en Egypte, dans une déclaration écrite. "Nous espérions que les résultats (de cette situation) ne seraient plus la haine ou le rejet mais plutôt une nouvelle compréhension de la co-existence, une nouvelle compréhension de la paix et une nouvelle compréhension de comment nous accepter les uns les autre tels que nous sommes. Il est important pour chacun d'entre nous, une décennie après cet acte du 11 q septembre, que nous regardions le futur en tant que personnes crées à l'image de Dieu, afin que nous puissions vivre ensemble et travailler ensemble.

L'an dernier, les chrétiens vivant dans des pays à prédominance musulmane ont été menacés et rendus sans défense lorsqu'ils ont entendu les nouvelles de l'autodafé prévu du Coran et d'autres actes de discrimination contre les musulmans en Amérique. Les actes de haine et d'intolérance contre les musulmans en Amérique font que les chrétiens sont davantage en danger dans d'autres pays.

"Il y a dix ans les terroristes nous ont offert une vue brutale du monde qu'ils créeraient, où le remède à chaque grief humain et chaque injustice serait la violence et l'oppression", a dit le PDG de Sojourners, Jim Wallis. "L'Amérique doit être un endroit sûr pour tous nos citoyens dans toute leur diversité. Lorsque nous protégeons et respectons ceux qui partagent des origines nationales, une ethnie ou une religion avec ceux qui nous ont attaqués, nous devons montrer au monde le meilleur exemple que l'Amérique a à offrir."

"Beaucoup de gens ont l'habitude de voir une mauvaise religion", a ajouté Wallis, "mais la réponse à la mauvaise religion n'est pas de n'avoir aucune religion ou d'exclure totalement la religion, comme certains l'ont fait, mais de pratiquer et de prêcher une meilleure religion." Les leaders ont répondu à la controverse soulevée par la décision d'exlure les leaders religieux de certaines des commémorations du 11 septembre. Ben que ce soit compréhensible, cette décision ne fait qu'éviter le problème et manque une opportunité de faire face à des problèmes de société plus larges.

Pendant la conférence de presse, les orateurs ont pris le temps de prier pour la guérison continue des survivants ainsi que pour la paix pour les familles des victimes, disant que chaque vie perdue dans les attaques et les guerres a une valeur unique et sacrée pour Dieu.

"New York est une ville diverse et c'est une force, pas une faiblesse," a dit le pasteur Dr Floyd Flake, pasteur senior de la Cathédrale de Greater Allen A.M.E. "Cette ville s'est unie d'une manière sans précédent après l'attaque. Il est temps pour note pays d'appliquer notre slogan, 'Unis dans la diversité'. Nous sommes au mieux en tant que pays lorsque les gens qui sont différents peuvent vivre ensemble en paix."

Les orateurs ont souligné qu'il y a en effet du mal qui doit être arrêté dans ce monde, mais que les Ecritures enseignent que nous devons surmonter le mal avec le bien. Ils ont argumenté que l'histoire a montré que mal sous la forme du terrorisme n'est pas surmonté par la puissance militaire, mais à travers la diplomatie, le dialogue, et le développement communautaire.

"Jésus n'a pas enseigné à ses disciples qu'ils devaient toujours être d'accord avec leurs prochains, mais il nous a commandés de les aimer", a dit le Dr.David Gushee, président du Nouveau Partenariat Evangélique pour le Bien Commun. "En tant que chrétiens et américains, nous avons besoin d'appliquer la 'règle d'or' et traiter les autres de la manière dont nous voudrions être traités.

Le pasteur Gabriel Salguero, président de la Coalition Evangélique Latine Nationale et pasteur principal de la Lamb's Church à New York City, a évoqué la controverse sur le rôle du clergé dans la commémoration du 11 seotembre à Ground Zero. Il a dit: "L'exclusion des leaders de foi est un symptôme de notre incapacité à faire circuler la différence dans nos conversations nationales et dans notre vie. Il y a une grande demande de civilité mais cette dernière n'est que peu fournie". Il a aussi fait remarquer: "Néanmoins il y a assez de leaders de fois avec un bon discernement et un amour pour la miséricorde et la justice, que la folie de quelques uns ne doit pas disqualifier. Le clergé a été une présence curative pour des milliers pendant le 11 septembre et demeure une présence curative dans les moments de grief et de commémoration."

Alors que le sentiment anti-musulman a été évident dans certaines zones du pays, d'autres chrétiens ont montré la manière dont les chrétiens peuvent être de bons voisins pour la communauté musulmane. Le révérend Steve Stone de la Heartsong Church à Cordova, dans le Tennesse, a parlé de son expérience d'accueil d'une communité musulmane dans son église. "Ils sont très clairs sur leur identité de musulmans et nous sommes très clairs sur notre identité de chrétiens", a dit Stone. "Mais nous essayons de faire quelque chose ensemble pour le bien de la communauté. Nous sommes dans le business de 'faire la bonne chose', et si vous ne pouvez faire la bonne chose, vous n'êtes pas dans la bonne église".

###


La mission de Sojourners est d'articuler l'appel biblique à la justice sociale, inspirant l'espoir et construisant un mouvement pour transformer les individus, les communautés, l'église, et le monde. Vous pouvez visiter www.sojo.net, et www.GodsPolitics.com.

L'Alliance Evangélique Mondiale est composée de 128 alliances évangéliques nationales localisées dans 7 régions et 104 organisations associées membres et réseaux mondiaux. L'AEM est la plus grande association de chrétiens évangéliques dans le monde, servant une constitution de 600 millions de personnes.